FERMER X
Vous avez un problème?
NOUS AVONS LA SOLUTION POUR VOUS
Vos Informations
Votre situation
Votre problème
Quelques précisions
Nos solutions

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous ici

Simplement besoin d'une consultation

Aucune entrée enregistrée

Simplement besoin d'une consultation

Aucune question rattachée à la question choisie

Pour répondre à votre situation, nos propositions
Prestations ponctuelles
Tous nos prix sont affichés TTC

Aucune prestation liée aux questions repondus

Prestations complètes
Tous nos prix sont affichés TTC

Aucune prestation liée aux questions repondus


Cette prestation coûtera

Paiement par chèque
Paiement par carte
Carte Bancaire

Payez facilement avec votre carte bancaire Visa, Master Card ou American Express.

avocat droit travail
Vous beneficiez de ce pack gratuitement
Valider
Merci ! Votre paiement a bien été validé

Vous allez recevoir un mail de confirmation
Vous pourrez également retrouver votre facture, à tout moment, dans votre espace client

Echec de paiement
Votre paiement a été refusé

Vérifiez à nouveau les informations entrées

<- précédent SUIVANT ->
FERMER X
Simplement besoin d'une consultation ?

SOUSCRIVEZ À UN DE NOS PACK CONSULTATIONS

Aucun pack enregistré pour les consultations

Prestations complètes
Tous nos prix sont affichés TTC

Aucune forfait lié aux questions repondus

<- précédent SUIVANT ->
licenciement pour cause de non respect du code de déontologie

LES ARTICLES DE LOISQui peuvent vous intéresser

Cette question se pose principalement pour les salariés des établissements financiers, soumis à des règles particulières. En effet, l’enjeu dans le secteur de la finance impose de préserver les employés de tout risque de conflit d’intérêt. Un code de déontologie non respecté par un salarié peut-il pour autant constituer une cause réelle et sérieuse de licenciement ? La question se pose dès lors que ce code de déontologie est annexé au règlement intérieur de l’entreprise. Le non-respect est-il dès lors sanctionné par un licenciement ? Un document annexé a-t-il la même valeur que le règlement intérieur ?


Le respect d’un code de déontologie

L’article L 533-10 du Code monétaire et financier prévoit la mise en place de règles spécifiques de fonctionnement. Ceci vise à indiquer clairement à chaque employé ce qu’il peut faire ou ne pas faire en termes de transactions personnelles, compte tenu des informations portées à sa connaissance dans le cadre de ses activités.

Ces règles s’imposent aux sociétés de gestion de portefeuille d’actifs et aux prestataires de services d’investissement. Ainsi seuls les établissements financiers sont visés. Les règles peuvent être reprises dans le règlement intérieur de l’entreprise.

La Cour de cassation a récemment statué sur un code de déontologie édicté par BPIfrance investissement. Le code prévoyait également les sanctions attachées au non-respect des règles. Il était annexé au règlement intérieur de l’entreprise. Un document annexé au règlement intérieur a-t-il la même valeur que le règlement intérieur lui-même ? Quelle est la valeur d’un document annexé au règlement intérieur de l’entreprise ? Voici la réelle question posée devant la Cour de cassation.

En l'espèce, le salarié refusait de fournir à son employeur une attestation signée relative au code de déontologie ainsi qu’une énumération écrite reprenant les transactions personnelles réalisées. Après 6 mois de réclamation sans succès, l’employeur décide de licencier ce salarié pour insubordination et non-respect de ses obligations professionnelles.

 

Contester le licenciement pour non-respect du règlement intérieur

Le litige est porté devant le conseil des prud'Hommes. En effet, le salarié conteste le licenciement pour défaut de cause réelle et sérieuse. La question porte sur la valeur donnée à un code de déontologie annexé à un règlement intérieur.

En effet, l’article L 1321-1 du Code du travail admet que le règlement intérieur fixe les règles générales et permanentes relatives à la discipline et notamment la nature et les sanctions applicables par l’employeur. La jurisprudence interdit d’ailleurs des sanctions non prévues par le règlement intérieur.

Les modalités de validation du règlement intérieur sont strictes : le texte doit être soumis aux instances représentatives du personnel comme le CSE (Comité social et économique). Puis il doit être déposé à l’inspection du travail et au conseil des prud’hommes.

La Cour de cassation estime, dans cette affaire jugée le 5 mai 2021, que les notes de services et autres documents comportant des obligations générales et permanentes sont considérées comme des adjonctions au règlement intérieur. Par conséquent, le Code de déontologie constitue une annexe au règlement intérieur, dont la procédure de validation a été respectée.

Le non-respect du code de déontologie constitue donc une cause réelle et sérieuse de licenciement.

 

Le cabinet HOWARD, composé d’avocats spécialisés dans la défense du salarié, vous accompagne pour analyser toutes les situations. Il vérifie minutieusement la validation des documents relatifs aux sanctions imposables au salarié, ainsi que le respect des procédures d’application desdites sanctions.

Quelle que soit votre question, quel que soit le litige latent avec un employeur, n’hésitez pas à solliciter un avocat pour vous aider à mettre en place la bonne stratégie. Un avocat en droit du travail n’intervient pas qu’en phase contentieuse mais également en phase de conseil.


CECI POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER

télétravail maintien des titres restaurant

Télétravail : maintien des titres restaurant ?

Le développement du télétravail change le mode de fonctionnement des entreprises. Qu’en est-il des célèbres titres restaurant ? L’employeur peut-il &o...

comment faire reconnaître un accident du travail

Comment faire reconnaître un accident du travail ?

Tout salarié victime d’un accident de travail doit agir auprès de la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie). Parfois, l’employeur se charge de la déclarat...

6 idées reçues sur le licenciement

De nombreuses idées reçues circulent sur le droit du travail. C’est normal compte tenu de la complexité des règles applicables aux relations du travail.