CONTACTEZ-NOUS

Droit du travail et contestation de licenciement

29 octobre 2020ACTUALITÉ JURIDIQUE
Lors de la contestation d’un licenciement, un avocat en droit du travail peut obtenir réparation, par négociation ou devant les prud’hommes. Une vie professionnelle est loin d’être une sinécure. Entre les difficultés inhérentes au poste que l’on occupe, aux pressions de sa hiérarchie, et les inquiétudes liées aux incertitudes économiques, le statut d’employé relève souvent du parcours du combattant. Parmi les obstacles rencontrés, le licenciement est sans nul doute celui qui est considéré comme étant le plus important. Que faire lorsque l’on estime avoir été licencié sans raison valable ? Solliciter un avocat spécialiste en droit du travail s’avère alors une nécessité absolue afin de ne pas se perdre dans les dédales de la justice prud’homale.

Contester un licenciement

Lorsque l’on estime avoir été injustement licencié, demander l’assistance d’un avocat du droit du travail est fondamental. Plusieurs raisons peuvent justifier la contestation. Soit l’on estime que le licenciement en lui-même n’est pas justifié, ou alors que la procédure de licenciement n’est pas conforme à la loi, soit par l’existence d’un vice de forme ou que la démarche a été faite irrégulièrement.

Dans l’éventualité où vous souhaitez faire appel à un avocat spécialiste en droit du travail, assurez-vous de ne pas enclencher la procédure judiciaire avant de l’avoir contacté. Si vous procédez inversement, vous prenez le risque de compromettre une victoire lors de la présentation de votre cas devant le conseil des prud’hommes.

Quel est le rôle d’un avocat en droit du travail ?

Vous venez de recevoir votre lettre de licenciement. Cependant vous pensez que ce licenciement, que ce soit dans le fond ou la forme, est marqué par une profonde irrégularité.

L'engagement d’un avocat spécialiste du droit du travail permet alors de porter un regard professionnel sur votre dossier. Cette approche va déterminer s’il existe ou pas une raison juridiquement valable de contester le licenciement.

S’il pense qu’il y a matière à contestation, plusieurs options sont alors envisageables.

D’une part, le dossier permet de lancer une négociation sans faire intervenir le conseil des prud’hommes. Ainsi dans le cadre d’une négociation non-contentieuse, l’avocat a alors pour mission de vous armer juridiquement en vous fournissant l’argumentation à utiliser face à l’employeur. La négociation à l’amiable doit être privilégiée, et la présence d’un avocat à vos côtés vous fournira les arguments nécessaires permettant d’éviter un envenimement de la situation.

D’autre part, si les circonstances le commandent, vous pouvez déposer votre dossier devant le conseil des prud’hommes. Votre avocat aura alors la charge de vous défendre devant les conseillers prud'homaux dont il connaît souvent les attentes.

Une connaissance du droit du travail

Ainsi la première mission de votre conseiller juridique en droit du travail est de s’assurer de la viabilité de votre requête. On peut estimer avoir subi un préjudice alors que d’un point de vue strictement légal, il n’en est rien. Et inversement, un avocat peut aussi pointer du doigt des failles que vous ignoriez sans doute, aussi bien dans les conditions de votre emploi que dans le contrat de travail. Ces éléments peuvent se révéler essentiels au moment de négocier ou de porter le cas devant le conseil des prud’hommes.

phone-handset linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram